Précédemment, Fred MacParthy nous avait présenté les enseignements des anciens Rose-Croix, par les textes du Collegium Rosae Crucis dans le très fameux « Fragments d’Enseignements Rosicruciens ». Il avait été encore plus loin au début de l’année 2017 en nous présentant, toujours par la même école reprenant les enseignements les plus authentiques, dans l’ouvrage devenu culte « Le rituel du pentagramme ». Dans ce livre, il dévoile enfin ce rituel dans sa totalité, pratiqué par les magiciens du monde entier, et pourtant si mal compris jusqu’alors.

Il revient pour le bonheur des magiciens francophones s’intéressant de près ou de loin à la théurgie, déjà engagés ou pas, avec cet opus particulièrement croustillant, puisqu’il nous présente un rituel dont la durée est d’un an !

Le théurge a pour vocation de s’élever vers Dieu pour réaliser le Grand Oeuvre. Très souvent il commence son parcours initiatique par la pratique magique, qui lui apprendra à faire descendre sur lui différentes énergies. Par l’invocation, il ressentira le pouvoir des éléments, des signes du zodiaque, mais aussi la présence des Anges, et s’il s’y intéresse, de Dieu. Puis, en travaillant plus en profondeur, il s’élèvera vers le Divin, en se séparant de plus en plus souvent de la sphère terrestre et connaître ainsi des impressions plus subtiles et des contacts avec un milieu plus élevé, comme avec le Saint Ange Gardien. Ainsi la descente du Divin vers l’opérateur, la montée de ce dernier vers le Divin, aura pour conséquence de créer une dynamique dirigeant le Théurge vers des expériences spirituelles et mystiques, lui démontrant le chemin qu’il reste à parcourir, mais aussi les obstacles à surmonter.

Mais, le Divin n’accueille pas n’importe qui sur le Chemin. Exit les curieux, les « touche-à-tout » de l’occultisme, les égos surdimensionnés. Il convient d’être pur, et de s’adonner sans arrière-pensée aux pratiques magiques et prières préparant l’âme au Grand Oeuvre.

Mais il faut commencer au commencement !

Et avant de connaître le Divin, il faut déjà se connaître soi-même. Chose difficile n’est-ce pas ? Et pourtant, toute démarche ésotérique sérieuse devrait vous avoir déjà fait faire un grand pas dans cette voie. D’ailleurs, n’est-ce pas un exercice de base, proposé dès le début du parcours enseigné par Franz Bardon dans son très bon « Chemin Véritable de l’Initiation Magique » ?

Cette pratique, certes, fastidieuse, a pourtant été une grande révélation pour ceux qui s’y sont adonné avec sérieux. Et pourtant, cet exercice en était resté aux bases. Car dans la Théurgie, il est essentiel d’être aidé par le Saint Ange Gardien, et devenir plus pur, plus léger, est le minimum pour pouvoir avoir un lien avec lui.

Les Anciens Rose-Croix avait une pratique bien plus poussée que celle de Bardon, pour que l’Initié puisse connaître ses véritables qualités, ses défauts, et puisse acquérir de nouvelles qualités pour se débarrasser de ses défauts. « Elever des Temples à la Vertu et creuser des Cachots pour les Vices » voilà le but, mais comment ?

Nous allons nous baser sur des archétypes bien connus de tous : les signes du zodiaque ! Il n’y a pas de bons signes ni de mauvais signes, car tous ont des défauts, et tous ont des qualités. En nous même, nous avons l’ensemble des signes du zodiaque, leurs qualités et leurs défauts qui agissent en nous, avec plus ou moins de force selon notre ciel de naissance, notre milieu de vie, et notre âge. Et les caractéristiques de notre « signe solaire » ne sont pas forcément les prédominantes.

Toujours est il que ce rituel permet d’en comprendre beaucoup sur nous-même. Voyons comment.

Le rituel dure douze mois, suivant les douze signes du zodiaque. Pour chaque mois, divisé en phases lunaires, vous commencerez par la Nouvelle Lune, départ de tout, car de l’Obscurité, vous vous dirigerez vers la Lumière, et vous recommencerez. Dans le livre, Fred MacParthy vous révèle les principaux défauts et qualités pour chaque signe. Commençons par le Bélier. Dans ce signe, la première semaine de la lunaison, vous choisirez une qualité du Bélier que vous possédez naturellement, ou que vous avez travaillé, mais qui ne vous demande plus d’effort à mettre en œuvre, et vous en faite offrande au Divin pour le servir de tout votre coeur. Vous trouvez un défaut du Bélier que vous avez, et vous le sacrifiez au Démon. Vous trouvez dans la liste, toujours du Bélier, une qualité que vous désirez acquérir, et vous la demandez à l’Ange concerné.

Voyez, c’est très simple. Le mois suivant, vous pratiquerez avec le signe du Taureau.

Concevoir les talismans

Pour que le rituel fonctionne et vous connecte aux forces désirées, il faut procéder à la confection de deux talismans. Le premier sera à porter sur vous, le deuxième restera sur l’autel. Ils ont pour vocation à condenser les forces appelées et de les faire travailler sur vous pendant la durée de l’opération. Vous avez pour cela dans l’ouvrage, de nombreux tableaux permettant de trouver les correspondances entre les mois, les saisons, les signes zodiacaux, et les Anges les gouvernant, et qu’il va falloir appeler pendant le rituel tout en confectionnant le talisman. Ces tableaux faciles à utiliser, synthétiques et pratiques contiennent les informations du Sefer Raziel, véritable grimoire de la Magie Kabbalistique. Probablement que ce rituel vous donnera une irrésistible envie de lire ce fameux grimoire, traduit de l’hébreu par le très excellent HiéroSolis.

Ainsi, après une semaine de préparation pour choisir les qualités et défauts à mettre en exergue, pendant une semaine supplémentaire, vous pratiquerez les évocations.

La pratique rituélique

Un chapitre très important, et tout à fait bienvenu, surtout pour les débutants, expose de manière claire, comment se mettre en condition pour s’élever et élever les prières, pendant le rituel. Nous retrouvons là les bases incluses dans « Fragments d’Enseignements Rosicruciens » du même auteur, et c’est heureux, car ces explications sont éclairantes, et permettent de placer l’intention avec la pureté et la clarté nécessaire. Prier ne consiste pas à faire bouger les lèvres en lisant un texte quelconque, aussi bien écrit soit il. Il s’agit de le faire à partir du coeur, de s’élever dans les sphères supérieures pour qu’elle soit entendue par les Anges et transmises comme il se doit dans les mondes plus élevés, jusqu’au Divin. Sans ce travail d’élévation, cela ne peut fonctionner. Fred MacParthy propose donc des exercices simples pour s’entraîner et y arriver.

Ainsi, est également repris la pratique de la croix kabbalistique préalable au rituel, permettant ainsi de vous recentrer, et de vous équilibrer entre les deux piliers de l’arbre kabbalistique, si vous ne savez pas la faire correctement. Et ici, vous pratiquerez la version Collegium Rosae Crucis, et non Golden Dawn (inversion de Gevourah et Guedoulah).

Vous procéderez ensuite aux évocations des puissances pour la charge de vos talismans, et vous exécuterez les pentagrammes d’invocation du signe zodiacal sur lequel vous travaillerez. Vous demanderez ensuite à l’Ange évoqué de vous accorder une qualité choisie, de vous débarrasser d’un défaut lui aussi choisi, et vous offrirez en échange une qualité que vous possédez.

Ce rituel est fourni, bien sûr, et très détaillé dans le livre. Il sera à executer pendant les 7 jours de la phase lunaire suivant celle qui a été consacrée à la préparation. Nous en venons donc normalement à la Pleine Lune. Les deux semaines suivantes vous permettront de constater les effets de votre travail, et vous consignerez dans votre journal magique, les rêves et autres messages qui peuvent vous être adressés.

De la spagyrie pour mieux s’harmoniser

Ne comptez pas vous lancer dans ce rituel immédiatement. En magie, la préparation du rituel, c’est déjà le rituel ! Et la préparation est longue. Vous aurez à rassembler tous les encens qu’il faut, pour la travail sur chaque signe du zodiaque. Il n’y a pas réellement de substance difficile à trouver, mais il faut les réunir. Ensuite, vous aurez également à trouver les plantes nécessaires à la confection d’élixirs spagyriques que vous prendrez, selon l’élément du signe exploré et invoqué, pendant votre travail avec ce dernier. Ces élixirs sont composés de trois ou quatre plantes, et l’auteur vous donne une marche à suivre très simple pour réaliser vos préparations. C’est simple et efficace, mais c’est long, car les plantes doivent reposer au moins deux lunes dans de l’alcool fort pour que l’osmose se fasse, et encore une lune, pour que la préparation finale soit terminée. Chaque signe est associé à un élément, formant ainsi quatre triplicités, et vous aurez en tout, quatre élixirs, un par élément, Feu, Air, Eau et Terre. Dans notre exemple du Bélier, nous prendront quelques gouttes dans du vin blanc de l’élixir du Feu.

J’ai eu l’occasion d’écrire un article sur la préparation d’un rituel, magique ou théurgique, pour la revue du GIRE. Et j’avais insisté sur le fait que la préparation, aussi longue soit elle de la rituélie, permettait à l’esprit de l’opérateur de focaliser sur le but du rituel. Un rituel longuement et bien préparé est déjà presque effectif lorsque l’on allume les premières chandelles et que l’on trace le cercle.

Et pour ce rituel précis, la mise en œuvre ne se fait pas d’un claquement de doigts, et doit se réfléchir longuement. L’opérateur entre dans un monde qui le déstabilisera, la Découverte de soi. Et si le théurge est honnête, il peut découvrir qu’il n’est pas la personne qu’il croit être et devra se confronter à ses véritables défauts, même, et surtout, si ceux-ci ne lui font pas plaisir du tout.

Se mettre à nu, en toute sincérité, est la condition minimum pour accéder au Chemin vers le Divin.

Un livre accessible…

… à celui qui veut s’en donner la peine. Si le livre est simple à lire et à comprendre, le style de l’auteur étant accessible aux débutants, il faudra se consacrer pleinement à l’Oeuvre. Dans cette voie, rien ne nous sera donné sans effort, et il nous sera nécessaire de déconstruire ce que nous sommes, ou ce que nous croyons être pour nous débarrasser d’anciennes scories accumulées depuis la naissance pour nous alléger et avoir le courage de voir au-delà d’Assiah.

Voir qui on est, et faire le nécessaire pour se détacher de son image, et travailler sur sa personne est difficile, voire perturbant quand on a pas l’habitude de se remettre en question, tout le temps et systématiquement. C’est pourtant un exercice que tout ésotériste, tout occultiste devrait avoir fait, au moins en partie. Un exercice que propose même Franz Bardon dès le début de son cursus en Haute Magie. Mais que bien peu font, trop sûrs d’eux sans-doute. Mais la voie théurgique ne propose pas le choix, ne propose pas d’emmener avec nous notre égo si lourd. Elle exige au contraire que nous nous allégions pour pouvoir nous élever et nous présenter devant le Saint ange Gardien qui nous guidera vers Divin et ses Anges.

Fred MacParthy nous révèle ici des outils fondamentaux pour y arriver. Ecrit dans un texte simple, jamais publié auparavant, vous serez initiés aux principes de base, notamment sur les égrégores et leur importance en Théurgie, et toute la partie concernant l’élaboration des talismans est richement illustrée d’exemples, pour être sûr que vous êtes dans la bonne pratique. Illustré avec les signatures des anges, les sceaux des signes zodiacaux, et même des talismans d’exemple, vous ne resterez pas sans réponse.

Un séminaire pour encore mieux s’y préparer

Fred MacParthy propose également les 25 et 26 novembre 2017 à Malakoff, un séminaireSeminaire-Theurgie de deux jours pour se familiariser avec les concepts du système afin de pouvoir le mettre en pratique aisément si vous débutez. Ainsi, armé de ce livre, et des conseils d’un expert, vous ne pourrez que réussir ce rituel qui vous tiendra en haleine sur une longue période, au mieux, 1 an. Un an d’aventures, de découvertes et de pratiques magiques, à l’aide des Anges de la Kabbale pour mieux se connaître, et se débarrasser de nos travers.

Cette pratique est une préparation théurgique à l’Invocation du Saint Ange Gardien comme la Golden Dawn l’a élaborée, ou au très célèbre et très contraignant rituel d’Abramelin le Mage, et à bien d’autres méthodes du même type. Nous sommes donc en pratiquant le contenu de ce livre, dans une réelle dynamique vers le Grand Oeuvre. Ce n’est pas facile, et ça demande du temps, de l’effort, mais c’est une belle voie qui vous est ici ouverte, mêlant Spagyrie, Kabbale, Magie, Astrologie et Théurgie.

Une suite à « Fragments d’Enseignements Rosicruciens »

Le livre d’introduction à la philosophie Rose-Croix, sa magie, sa kabbale, et sa théurgie, a fragments-crceu un formidable succès et a donné l’envie à beaucoup de praticiens de se livrer à de véritables recherches bien loin des enseignements des écoles bien connues. Aller plus en profondeur, et à la source des enseignements est tellement motivant qu’une suite s’imposait. Dans ce livre aujourd’hui disponible, vous ne trouverez pas de longues explications théoriques, mais vous aurez de la pratique, rien que de la pratique avec les outils pour la préparer. Une belle ouverture vers une pratique sérieuse et réputée, enfin accessible à tous, grâce aux efforts de Fred MacParthy, dont l’oeuvre est, depuis toujours, de transmettre. Un livre à 22€ seulement, donc parfaitement accessible pour obtenir un rituel de toute première importance.
Si ce livre est annoncé comme une suite à « Fragments… », il n’est pas du tout indispensable de l’avoir lu avant. Les préceptes utiles sont repris dans cette édition.

Toujours dans cette tradition, bien que nous sommes partis pour une pratique de 12 mois, ce qui va sans nul doute nous occuper un moment (!), je suis déjà impatiente de continuer dans cette voie, et de voir un nouvel opus rosicrucien, théorique et/ou pratique sortir au plus vite 🙂

Amis magiciens, théurges, vous allez exalter dans cette voie.

Livre disponible chez l’éditeur : http://www.sesheta-publications.com/rose-croix/oeuvre-theurgique-du-zodiaque.html

Description de l’ouvrage par l’éditeur
L’Œuvre Théurgique du Zodiaque

Véritable et Authentique Alchimie Interne.
Prémisse au contact avec le Saint Ange Gardien.
Fred MacParthy
Collegium Rosæ-Crucis
La pratique de la Théurgie demande à l’Adepte un cœur pur et une parfaite connaissance de Soi pour que ce dernier puisse être digne d’entrer en contact avec les plus hautes énergies divines.

Pour la première fois révélé, le rituel de l’Œuvre Théurgique du Zodiaque du Collegium Rosæ-Crucis, promet au praticien solitaire, une véritable entrée en matière pour tendre vers le Divin et s’équilibrer, afin de préparer la venue de notre Saint Ange Gardien.

Ce rite vous élèvera au rythme des 12 signes du zodiaque, en bannissant vos principaux défauts, en obtenant des qualités nouvelles avec l’aide des Anges Régents liés aux signes, et vous proposera d’offrir une de vos qualités au Divin, telle une offrande.

Vous voyagerez dans le Temps, l’Espace, et le Cœur pour vous centrer dans le Sacré, état propice au contact avec “votre Ange Gardien”. Aidé des secrets délivrés par le Sefer Raziel, Théurgie, Spagyrie et Kabbale seront vos alliés pour confectionner les Talismans du rituel, véritables portes d’entrée vers les mondes plus subtils et une parfaite connaissance de soi.

Suite des Fragments d’Enseignements Rosicruciens.


Table des Matières

 

            Introduction
Symboles utilisés dans ce livre
I.         Pourquoi une Théurgie et non une Magie ?
II.        Égrégore & Théurgie
III.       L’Égrégore de la Théurgie du Zodiaque
IV.       L’Ange Gardien et la Théurgie du Zodiaque
V.        Les 4 Éléments et le Zodiaque
VI.       Les 12 Mois de l’Année et les 4 saisons ou 4 Théqoufoth
VII.     Les 12 Signes du Zodiaque et les 4 Saisons ou 4 Théqoufoth
VIII.    Qualités et Défauts des 12 Signes du Zodiaque
IX.       Les 4 Élixirs Spagyriques
X.        La Part du Diable
XI.      La Création des Talismans
XII.     La Préparation du Rituel
XIII.   La Pratique Théurgique
Conclusion   

 

Publicités