En France, le Tarot de Marseille est célèbre et remporte systématiquement l’unanimité. Mais il existe une autre forme de Tarot, lui aussi avec 22 arcanes majeurs et 56 mineurs. C’est le Rider-Waite, largement utilisé par les anglophones d’Europe et d’Amérique. C’est d’ailleurs son origine, puisque celui-ci a été pensé par Arthur Waite, haut gradé de l’Ordre Hermétique de la Golden Dawn (concepteur), et Pamela Smith (dessinatrice) deux anglais occultistes hermétistes.
Ce tarot est devenu par ce travail du début du 20e siècle, un trésor de par les graphismes offerts à l’opérateur, surtout en ce qui concerne les mineurs maintenant affublés de scènes parlantes, et non plus de simples symboles difficiles à lire et à mémoriser. Une révolution !

Malgré cette simplicité et cette accessibilité bien supérieure au Tarot de Marseille, le Rider-Waite n’a jamais pu percer en France, où le « Marseille » et le « Belline » sont les deux jeux de cartes incontournables.
Des livres sur le tarot, j’en ai lu des dizaines. Ils disent à peu près tous la même chose, et cela va généralement de « Très nul » à « Pas mal du tout ». Il manquait la catégorie « Ha ouais, ça dépote ! ». Alors les Éditions Trajectoire (groupe Piktos) m’envoient le livre d’Emmanuelle Iger, connue pour son site dédié au Tarot Rider-Waite. Je l’ouvre, et là, je suis captée par le style de l’auteure.

Une façon d’écrire claire, nette et précise

Dès le début, Emmanuelle Iger se pose en guide à la découverte du jeu de cartes le plus connu de la planète avec un style tout à fait attirant, qui nous surprend à nous subjuguer de longues heures durant, sans même que l’on se rende compte du temps passé à lire. Vous savez, c’est comme si vous visitiez un musée ou un monument historique avec un guide tellement passionnant que vous êtes littéralement transportée dans l’époque des siècles passés. C’est un peu ce qui se passe avec cet ouvrage. On découvre l’histoire du Tarot, et là, on reconnait l’universitaire, qui a l’habitude de rechercher et de rendre accessible ses découvertes. Elle fait le tri entre les mythes et la réalité plus complexe et non encore résolue, pour finalement poser des hypothèses tout à fait convaincantes.
Elle remonte le cours du temps pour nous présenter les grands occultistes du 19e siècle, qui se sont penchés sur le fameux Tarot de Marseille pour ensuite nous diriger vers Arthur Waite, Imperator de l’Ordre Hermétique de la Golden Dawn (ou en tout cas une de ses émanations, puisque l’Ordre originel était dissout à cette époque). Ce dernier chargea une jeune adepte de l’Ordre de peindre les 78 arcanes du Tarot selon uneOriginal-Rider-Waite-Tarot-Set-2-600x600 nouvelle vision, plus claire, et plus initiatique. Ce fut fait, et Pamela Colman Smith créa la partie graphique du fameux Rider-Waite.
L’auteure remet les choses en place concernant les liens du tarot avec les Égyptiens, ou encore la Kabbale, et nous donne des explications sur la portée psychologique de l’outil en se demandant, à quoi sert le Tarot ?
On y apprendra également que ce jeu de cartes n’avait aucune destinée divinatoire, et son cheminement pour en arriver à cette conclusion est construite admirablement et tout à fait logique. On suivra son avis, ou pas, mais toujours est il que c’est la première fois que je lis quelque chose sur le sujet d’aussi bien écrit et documenté.

Connaitre la signification des cartes

La plus grosse partie du livre concerne, comme pour tous les livres sur les tarots, l’explication de chaque lame.
Mais ici, le sujet est décortiqué pour que le débutant puisse s’approprier les cartes facilement. Car, même si les pratiquants avancés y trouveront largement matière à améliorer leur connaissance de ce tarot, les débutants sont tout à fait bienvenus.
L’auteure a eu la bonne idée de reproduire les cartes majeures des deux systèmes : le Rider-Waite à gauche, et le Marseille à droite. Ainsi vous avez une vision claire, et l’occasion de voir les différences entre les deux versions.
Vous aurez aussi une description des symboles dans les deux systèmes afin de vouspam-b imprégner de l’énergie de la carte, de son ambiance, et du message qu’elle tente de délivrer. Ainsi, avec ce petit effort de vous imprégner de chaque lame, non pas en les apprenant par cœur, surtout pas, mais en comprenant leur message, vous n’aurez aucun mal à vous les approprier et faire vos tirages dans de bonnes conditions.
Une fois la carte bien comprise, vous pourrez lire les indications pour une position à l’endroit ou à l’envers dans le tirage, avec de nombreux mots clefs, qui auront pour effet de faire jaillir des idées de votre subconscient lors de vos séances de tarots.
Cette partie n’est pas au sens strict divinatoire, et c’est pour ceux qui comme moi, font de la prédiction à l’état pur, un peu déroutant. En effet la philosophie ici, consiste plutôt à diriger le consultant vers le bon chemin pour que son ou ses projet(s) se passent au mieux. Les significations sont alors plutôt orientées vers l’analyse de la situation et la façon de s’y prendre pour parvenir à ses fins. C’est une vision de plus en plus en vogue dans les milieux tarologiques et je n’y adhère pas totalement. Mais l’auteure explique bien dans la première partie la démarche, et c’est particulièrement intéressant de suivre son point de vue pour l’explorer plus en profondeur, ce que j’ai fait en testant les tirages.

Même les lames mineures sont faciles à mémoriser !

En effet, la partie sur les mineures est introduite par un petit cours dans lequel le lecteur sera familiarisé avec la philosophie des arcanes mineurs. Et finalement, l’étudiant se rendra compte que ce n’est pas si difficile que ça à retenir, parce qu’avec un peu de logique, et quelques mots clefs, on peut sans peine aucune, décrypter les lames mineures et conter l’histoire qu’elles délivrent.

Puis, comme précédemment, viennent toutes les cartes, une à une, avec leur description et les significations, à l’endroit et à l’envers. C’est la première fois que les cartes mineures du Tarot sont aussi bien décrites pour que les débutants puissent les intégrer dans leurs tirages et les rendre ainsi plus détaillés et plus faciles à lire. Cette fois-ci les mineures du Tarot de Marseille sont mises de coté. Ce n’est pas le thème du livre, et de toutes façons, leur symbolisme n’est pas le même. Mais ça n’empêche pas de reprendre la portée divinatoire des explications pour les attribuer aux arcanes mineurs du tarot bien de chez nous. Donc, je dirais que si vous travaillez avec le Tarot de Marseille, ce livre vous contentera largement, en plus de vous donner envie de vous mettre au Rider-Waite 🙂
Nous avons donc là un outil bien fait pour enfin se mettre au Rider-Waite en toute simplicité, et surtout en toute efficacité, tant pédagogique qu’opérative.

Et bien sûr, les tirages

Un livre sur le tarot ne serait pas un vrai livre sur le tarot sans la dernière partie consacrée aux tirages. Là aussi, c’est progressif, et les préoccupations qui concernent l’environnement et la question posée sont largement abordées. Puis vous passerez à la pratique de tirages très simples pour en comprendre la mécanique, puis l’auteure vous propose d’augmenter le nombre de cartes et la complexité des tirages pour répondre plus précisément aux préoccupations de vos consultants. Tirages en 2 cartes, en 4 cartes en croix, ou encore en 7 ou 8 cartes… Et vous en trouverez d’autres sur son site, mentionné dans l’ouvrage.

IMG_2044
Le tirage de la croix celtique, est, bien sûr décrit et commenté, et c’est sans appréhension que l’on mettra en œuvre nos nouvelles connaissances quant aux cartes du Rider-Waite dans un tirage très précis pour décortiquer les problématiques qui nous assaillent. Parce que Emmanuelle Iger nous prend pas à pas pour effectuer nos premiers tirages, et c’est avec facilité que le lecteur s’adonnera à sa nouvelle passion pour le Rider-Waite. Nous regretterons simplement l’absence d’exemples concrets avec des tirages issus de ses archives, ou créés pour l’occasion – genre « cas pratiques ». En effet, quand on découvre un nouveau jeu, avec une nouvelle philosophie, on aime généralement voir en action le tarot en question, et voir des tirages à décortiquer avec l’aide de l’auteur. C’est le seul manque de ce livre. Cela ne gâte en rien l’ouvrage, mais cela aurait pu être un plus, à intégrer dans une seconde édition 🙂

Il me le faut ou pas ?

C’est le seul livre sérieux qui existe en langue française sur le Rider-Waite. Il est absolument indispensable à tous ceux qui souhaitent se mettre aux tirages et à la compréhension de ce fabuleux outil mis au point par un des plus grand occultiste des 19 et 20e siècle.
Le Rider-Waite offre aux opérateurs, des arcanes mineurs incluant des dessins très clairs quant à la signification de la carte, et c’est son principal intérêt : de rendre utilisables les arcanes mineurs. Il est donc aisé de les incorporer dans les tirages, ce qui n’est pas le cas avec le Tarot de Marseille. D’ailleurs, je ne connais que très peu de professionnels comme d’amateurs qui les utilisent dans leur travail.
Et c’est bien dommage, car, comme l’explique l’auteure, les 56 lames mineures apportent une puissance sans égale dans la lecture du tarot, et ce sont donc de nouveaux horizons et de nouvelles voyances plus convaincantes auxquels vous aurez maintenant accès avec un véritable cours à la portée de tous.
Trajectoire a fait le bon choix en éditant cet ouvrage, attendu en France, qui donnera un nouveau souffle au Rider-Waite, et arrivera avec le temps, peut être à supplanter le fameux « Marseille ».
Personnellement, je suis inconditionnelle du Tarot de Marseille que j’utilise depuis presque 30 ans (j’ai commencé à tirer les cartes à 15 ans), et je ne tire que les majeurs. Rarement les mineurs. Je connais très bien le Rider-Waite que j’utilise dans un cadre initiatique via les enseignements d’un Ordre magique, mais pas en consultation.
C’est avec plaisir que je me suis plongée dans ce livre très bien fait, accessible, et complet en même temps, grâce à une auteure qui nous envoûte avec un style simple et précis qui ravira tout le monde. Et c’est tout naturellement que je me suis essayée aux tirages…
Stupéfaction, j’ai été surprise du résultat très précis, et des analyses des situations personnelles (et que je connaissaient donc parfaitement) absolument justes et inspirantes.
Je ne connaissais que peu cette façon de travailler et après une dizaine de tirages sur des questions diverses et variées, je peux dire que je suis conquise. Certes, je ne peux changer mon système de travail du tac au tac. Mais il est certain que mes prochains consultants, en Corrèze pour le face à face, ou à distance pour le reste de la France, verront étalé, le Rider-Waite, prêt à leur donner des conseils pour prendre les bonnes décisions dans une problématique donnée.
Je finirais par une précision qui ne concerne pas le livre, mais le Tarot Rider-Waite lui-même. En effet, dans sa traduction française, Les arcanes mineurs sont affublés de noms changés par rapport à la version anglaise, pour mieux coller au Tarot de Marseille. C’est dommage, terriblement dommage. Ainsi The Magician devient Le Bateleur, The High Priestress devient la Papesse et ainsi de suite. Je recommande l’utilisation d’une version anglaise du jeu, ce qui ne changera en rien vos consultations, et qui amènera un symbolisme encore plus présent dans votre travail.

C’est donc avec plaisir que je recommande, pour la première fois depuis Colette Sylvestre et Claude Darche, un livre sur le tarot. Celui là, il vous le faut ! Emmanuelle Iger, bilingue a étudié sa discipline dans la tradition anglo-saxonne, et ça se sent, tant ses explications nous plongent dans un univers fascinant pour l’esprit curieux.
La catégorie « Ha ouais, ça dépote ! » contient finalement son premier ouvrage. Bravo 🙂

 

A commander ici : http://editions-trajectoire.fr/livre-61380-Lire-le-Tarot-avec-le-Rider-Waite.html

Présentation de l’éditeur :

Compagnon du tarot Rider-Waite, ce livre démystifie la lecture tarologique en la débarrassant de ses fantasmes et en la basant sur un système logique, par souci de simplicité et d’accessibilité. C’est un véritable mode d’emploi, le plus complet jamais écrit en langue française sur la thématique, également valable pour le tarot de Marseille. À ce propos, saviez-vous que le « tarot de Marseille » n’a rien à voir avec la ville ? Que cette appellation reste largement ignorée au-delà de nos frontières ? Ne vous demandez-vous pas pourquoi les jeux contiennent 78 cartes si c’est pour n’en utiliser que 22 ? Et vous a-t-on déjà dit que le Tarot n’a jamais été conçu pour prédire l’avenir ? Les voyants ont récupéré le Tarot pour son système particulièrement efficace. La tradition française perpétue des mystères autour de cet outil, mais en réalité, aucun don n’est requis pour y recourir. Il s’agit ici de revenir à sa vocation originelle : un guide de développement qui met en évidence tous les mécanismes inconscients, pour mieux se comprendre, s’orienter vers les bons choix, et finalement guérir. Emmanuelle Iger s’intéresse au tarot le plus utilisé au monde, le Rider-Waite. Il est l’équivalent du tarot de Marseille à cela près que ses mineures clairement illustrées le rendent beaucoup plus lisible et intuitif. Le présent ouvrage suit scrupuleusement cet exemple et vous y trouverez une présentation claire des enjeux et outils du tarot psychologique moderne, un dictionnaire des symboles et des significations, un guide complet des tirages (qu’ils soient usuels, majeurs tels que le tirage en croix, le fer à cheval, la grille et la croix celtique ou personnalisés) et les clefs de leurs interprétations.

Publicités